image d'introduction

Une aventure animée par

la sauvegarde des patrimoines

culturels immatériels de l’humanité.

Qui somme-nous?

Découvrez notre histoire.

Aux Origines : Une révélation au Népal

— 2008

Ali Rakib, fondateur de FORWEAVERS, a confirmé sa vocation pour la sauvegarde des patrimoines culturels immatériels de l’humanité lors de son voyage au Népal

“C’était au Népal et j’avais 26 ans. J’ai grimpé l’Annapurna tout seul jusqu’au dernier camp de base, sans guide ni porteur. Et plus je montais en altitude, moins il y avait de touristes et plus les gens étaient autonomes. Je voyais quatre générations de femmes tisser, vivre et rire ensemble, se transmettant un savoir de génération en génération. Au-delà de ce textile, c’est la langue qui était ainsi conservée dans ce village, les danses, l’usage ancestral des vêtements qu’elles tissaient… On pouvait sauver un village et sa culture en assurant cette création.”

— Ali Rakib

Une vocation sociale et culturelle

— 2016

“Mon objectif est de donner des solutions à des communautés et ainsi les rendre autonomes. En fait, le textile n’est qu’un prétexte.”

— Ali Rakib

FORWEAVERS agit comme un lien entre les marques et artisans du monde afin de permettre aux détenteurs de savoir-faire de vivre décemment de leur artisanat et d’améliorer leurs conditions de vie et de projection dans l’avenir.

En huit ans, Ali Rakib a sourcé des matières et des tissus fabriqués selon des techniques vernaculaires dans 35 pays, tous de manière équitable en termes de conditions de travail des artisans et de respect de l’environnement.

En 2016, il intervient auprès de 15 chercheurs pour repenser la mise en œuvre de la convention du patrimoine mondial au Musée de l’Homme (UICN-Union Internationale pour la Conservation de la Nature) afin d’alerter le collectif sur l’éventualité d’un “colonialisme écologique” basé sur un seul et unique spectre de vision occidental. Cette remise en question éclairerait nos prises de décisions pour la planète entière et ses habitants issus de cultures diverses.

Envie d’échanger

sur votre projet ?

Du sourcing au conseil en anthropologie

— 2017

FORWEAVERS, auparavant l’association Tashkent, devient en mars 2017 l’entreprise experte en sourcing de biens rares issus d’une trentaine de pays - des soies rares de l’Assam, aux laines du Népal, des cachemires de Mongolie aux laines de vigogne du Pérou, en passant par les fibres issues des végétaux, telles que le lotus, le bananier, le chanvre, le jute.

Par passion, Ali Rakib se forme en autodidacte à l’ethnologie par le biais de ses voyages à la rencontre des peuples autochtones du monde, d’observations et d’études de terrain, de lectures et de participations à des conférences de grands experts tels que Maurice Godelier et Philippe Descola.

Le travail de sauvegarde du patrimoine immatériel l’a amené à se spécialiser dans toutes les thématiques qui touchent au développement durable, en particulier les sujets liés aux conditions de travail, à la place de la femme ou encore à l’impact sur l’environnement.

Il se spécialise donc dans l’anthropologie économique des acteurs des filières de production et d’approvisionnement dans l’optique de valider un doctorat universitaire. Aujourd’hui, il s’est constitué une expertise qui lui permet d’élargir son activité au conseil.

Qui somme-nous?

Découvrez notre équipe

Ali Rakib, amoureux et ardent défenseur des pluralités des peuples

Baigné dans un monde constitué d’une quinzaine de nationalités différentes, la compréhension et l’amour de la culture étrangère a été immédiate et naturelle chez Ali. L’école, elle, lui a transmis la passion pour l’Histoire et le patrimoine bâti et féodal de France. Les fondations de sa pensée ont été creusées dans sa culture bédouine des régions arides du sud Atlas marocain. ​Très peu de matériel à collecter là-bas, le patrimoine immatériel y réalise donc toute sa magie.

“C’est cette alchimie que j’ai eu envie de transmettre aux peuples du monde, espérant les voir redonner du précieux à leurs us et coutumes, souvent délaissées au profit des nouveaux produits de consommation destructeurs des singularités culturelles et des beautés de ce monde.”

— Ali Rakib

Le condensé de toutes ses expériences mène Ali Rakib vers le métier qu’il s’est créé sur-mesure, à savoir servir de “trait d’union” entre les entreprises françaises et leurs parties-prenantes à l’étranger. Que ce soit par le sourcing de matériaux organiques (textiles naturels, bois, cuirs…) ou l’interprétation des us et des coutumes du monde, il explique et forme ses clients à la praxéologie, cette science des symboles inscrits dans un objet donné, pour une production plus durable, et un monde plus vivable.

Après avoir créé FORWEAVERS en 2017, Ali Rakib devient rapidement le fournisseur officiel de la matériauthèque LVMH, consultant pour l’UNESCO, Anthropologue pour Chanel, Chercheur pour le Ministère de la Culture, il se réserve toujours du temps pour des conférences à Science-Po, Centrale St-Martin school, IFM, et pour enseigner l’Ingénierie Culturelle aux écoles IESA et CASA93. Il est membre du conseil d’administration de ONU Femmes France, et postule à la Société des Explorateurs Français.

image de l'équipe forweavers

Ali Rakib

Fondateur, chercheur en anthropologie culturelle et sociale

Camille Lorrain

Business Developer & chef de projet

Brenda Seck

Chercheuse en sciences humaines

Belen Le Foyer de Costil

Business Developer & chef de projet

Complétée par l’expertise de :

Daniella Fetzner

Veilleuse matières

Marie-Christine Skvroc

Auditrice RSE